LETTRES PERSANES
Accueil du site > Editions > Collections > Littérature contemporaine > Vida Farhoudi

Nouveauté Lettres Persanes

Vida Farhoudi

Si tu brise le silence

vendredi 12 mai 2017, par Collectif LP


Nouveauté Lettres Persanes

Vida Farhoudi

Si tu brises le silence…

Poèmes 2007-2017

Présentation et traduction par

Jalal Alavinia

La poésie de Vida Farhoudi découle des sources multiples de l’histoire de la littérature et de la société iraniennes. Ses liens avec la poésie classique persane sur le plan de la forme et aussi en partie au niveau de son contenu sont indéniables. Elle emprunte, dans la plupart de ses poèmes, la forme classique du ghazal, mais elle y introduit les thèmes de son temps, les combats d’une femme progressiste en faveur de l’émancipation sociale, y compris celle des femmes, et contre l’idéologie illusoire d’une théocratie de régression sociale, politique et culturelle.

Mais encore, Vida Farhoudi, tout en étant fidèle à la tradition de la poésie classique et aux valeurs humanistes des grands poètes persans du passé, est une femme et une poète de notre temps. Elle partage parfaitement les idées des Lumières du monde moderne, elle se bat pour l’émancipation des femmes et elle chante les idéaux de la démocratie et du progrès social. Elle suit l’exemple de Tâhereh et de Simin Behbahani qui expriment leurs souffrances, leurs aspirations et leurs revendications sociales et politiques dans le cadre des formes classiques, mais elle va encore plus loin et devient compagnon de route de grands poètes engagés, politiques et contestataires comme Ahmad Shamlou, Mehdi Akhavan Salès.

Vida Farhoudi est née en 1956 à Téhéran dans une famille de médecins. Elle a fréquenté une école française à Téhéran et a poursuivi ses études en section mathématiques au lycée français et en sciences politiques à l’université de Téhéran. Elle a commencé à écrire des poèmes dès sa jeunesse et a suivi des formations professionnelles en peinture et en calligraphie. Elle a publié six recueils de poésie en Iran et en Europe et a aussi traduit trois ouvrages du français en persan. Elle a collaboré avec des personnalités et des revues littéraires ainsi qu’avec les réseaux sociaux depuis le commencement de sa carrière en tant que poétesse. Elle a travaillé au sein d’associations humanitaires et a été très active dans les mouvements de protestation en France contre les politiques de répression et de régression sociales et culturelles mises en œuvre dans son pays depuis la révolution de 1978. Elle s’est exilée en France depuis 1999, où elle réside encore actuellement. Si tu brises le silence !


En souvenir de ceux

qui passent le printemps en prison.

Si tu brises le silence,

la voix se transformera en chant.

Nous aurons un meilleur printemps.

Chante tel un oiseau et oublie le chagrin de la prison !

Regarde comment part en fumée la lassitude des années !

Regarde comment derrière la rigidité des barreaux

et la teinte de plomb de l’air,

le ciel se remplit de chants et de parfums d’oud !

Renonce aux chimères, aux illusions et aux mirages !

Les portes s’ouvriront, les routes nous inviteront.

La mort tissée sur les cordes de la vie

sera déchirée et broyée en lambeaux.

La brise appellera le temps par ton chant

et la ville endormie deviendra soudain tout ouïe.

Les bourgeons deviendront verts

et donneront la bonne nouvelle au jardin.

Les poissons ivres de joie plongeront au fond du ruisseau.

Les Baloutches, les Kurdes et les Turkmènes

tous à l’unisson te diront dans leurs langues : « Salut ! »

Si le silence est rompu, le printemps arrivera en prison,

les fenêtres s’ouvriront sur mille chants.

Si le silence est rompu, si le silence est rompu…


Sortie mai 2017

Format 135x210 / 148 pages, prix : 15 €

ISBN : 9782916012193

COMMANDE :

EDITIONS LETTRES PERSANES

LETTRESPERSANES@ORANGE.FR

01 46 83 00 97

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette