LETTRES PERSANES
Accueil du site > Editions > Collections > Littérature contemporaine > Kazem Shahryari

Poésie

Kazem Shahryari

Encore Une Nuit Tranquille - Poèmes

dimanche 5 juin 2016, par Collectif LP


Nouveauté Lettres Persanes

Kazem Shahryari

Encore une Nuit Tranquille

ENCORE UNE NUIT

ET NOUS-TOUS

Il faut que j’avance

Malgré la nuit

Au bras des hasards

De la passion

Il faut que je traverse

Les ombres bâtisseuses

Pour révéler le lien

Qui exalte tous les autres

Et sauvegarde la source

La mère

Et la joie

Il faut que je traverse la nuit

Pour que la lumière altérée

La lumière travestie

Habille ma pensée

Et me dévoile

Sous les braises et les cendres

L’abri de mes envies

En plein océan

Donne corps enfin

À ce livret intime

Comme une rivière frôlant

L’encre

La mémoire

Et le sang

Il faut que tu traverses la nuit

Pour voir

Où couvent l’homme

L’oiseau

L’arbre

Et l’animal

Où les abeilles forment leur ruche

Pour elles et les nouveau-nés

Où des voyageurs entendent

Les conseils de la cigogne

Et le gouverneur obéisse

Où les saisons se fassent voir

S’arrêtent

Puis s’en aillent selon ton désir

...

Il faut que nous traversions la nuit

Pour ce monde fleuve

Où la peau entende

La langue sente

Les oreilles voient

Le nez goûte

Et les yeux éprouvent

Les crépuscules

Qui se dessinent

Sur ta paupière ciel

Avant de plonger

Dans le cristallin de l’univers

Il faut que nous traversions la nuit

Pour voir

Les incendies en amont

Dans ce monde d’abondance

Des savoir et ne pas savoir

Mené par la loi juste de la poésie

Et des croisières et des chansons

Où chaque matin naisse l’envie

Noyée d’amour

D’une robe arrosée

D’un petit feu

Neuf

Où nous

Tous égaux en héritage

Et en mémoire

Demeurions chacun sans égal

Marchions

Dans une valse commune

Et impromptue

Eclairant le cœur caché

Du lendemain

Où le souvenir gris

De la Rose Blanche

Sophie Hans Alexander Willi Christoph Kurt

Prenne le soleil

Des larmes roses d’Arendt Hannah

Où Williams Tennessee marche

Sans voir le soir

Sous les étoiles de Joyce James

Traversant les allées

De feuilles dorées de Tolstoï Léon

Alors que Farrokhzad Forough crie timidement

J’ai enfin mon monde à moi

Où Rimbaud Arthur apparaisse

En plumes d’ange

Dans un labyrinthe glacé

Au milieu d’un océan d’azur

Où Nietzche Friedrich ne veuille plus manquer

Le saphir de l’aube

Et brûle sa mélancolie

Au bout de la nuit

Sous le ciel rouge de Michel Louise

Où nous percions

Nos cœurs ouverts

Aux saisons fécondes

Armés d’une pensée

Pour les absents

Soltanpour Saeed

Taïrov Alexandre

Dehkhoda Aliakbar

Nima

Pasolini Paolo Pierre

Hedayat Sadegh

Où nous chantions

Des bruits heureux

Et inexplorés

Où les vieux sapins secs se moquent

Des grincements

De larmes de Maïakovski Vladimir

Des désordres

De la chambre de Müller Heiner

De la passion de Lorca Garcia

La tendresse de Tchekhov Anton

Et l’impatience de Meyerhold Vsevolod…

Texte abrégé. K. Shahryari

Sortie 20 juin 2016

ISBN : 9782916012186

168 PAGES. FORMAT 135 X 210

PRIX : 15 €

Commande

lettrespersanes@orange.fr

01 46 83 00 97

Disponible dans toutes les grandes librairies en France.

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette